Publié par : manuelsds | 14 mars 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE NO FRACKING FRANCE DU 13 MARS 2012

14 mars 2012 | Auteur:

 

Colloque National des Maires

  ” Enjeux et risques, liés à l’exploitation des gaz et pétrole de schiste”

(Informations et propositions d’actions )

Organisé la Municipalité de Tourtour et l’association No Fracking France,
le Dimanche 18 mars 2012 à Tourtour dans le Var.

A l’initiative du maire de Tourtour, monsieur Jugy et de l’association « No Fracking France », un colloque national est organisé le 18 mars à Tourtour , en présence d’experts scientifiques pour des élus locaux, maires et conseillers municipaux venus de tout le territoire français. (112 maires inscrits)

 L’objectif de ce colloque est d’organiser une Rencontre entre maires venus de toute la France et de créer une dynamique basée sur la réflexion d’élus, de toutes couleurs politiques, face à la problématique de l’exploitation des gaz et pétrole de schiste.

  Les Multinationales gazières et pétrolières sont prêtes à tout pour contourner la loi votée le 13 juillet 2011.

 L’instruction des permis “en demande de recherche” se poursuit. Actuellement ce sont 73 permis qui sont octroyés, sur le territoire français pour l’exploration du pétrole ou du gaz de schiste. Et plus de 90 permis qui sont à l’état d’instruction, “ demande de permis de recherche”.

  Rappelons que la Loi n’interdit pas la fracturation hydraulique à des fins scientifiques de recherche.

 Grâce à la mobilisation et à l’impulsion des citoyens, réunis souvent en Collectifs, de très nombreux maires, du Var et d’autres départements viennent de prendre lors de délibérations de leurs conseils municipaux , des arrêtés, dans lesquels ils se sont positionnés contre l’exploitation du gaz de schiste. Ces arrêtés n’ont pas de valeur juridique au sens propre et seraient vite  balayés par un tribunal administratif, mais ils permettent d’ouvrir un débat , d’instaurer d’autres démarches, notamment de déplacer cette action sur les pouvoirs réels de la commune et du maire. C’est le cas de l’eau, de l’assainissement, de l’ordre public sur le territoire de la communes, de la pollution etc…Et les maires pourront prendre ainsi prochainement, d’autres arrêtés pour protéger la ressource en eau sur leur commune, empêcher la traversée des camions etc…..Ce sera justement la thématique juridique de l’après-midi du colloque : Outil juridique des maires avec l’intervention d’une juriste compétente, madame Nathalie de Stéfano.

 Pour tous les élus locaux des 4 départements de Provence- Alpes- Côte d’Azur concernés par le permis dit de « Brignoles », sur lequel se situe la commune de Tourtour qui accueille ce colloque,  la menace reste entière, ce permis de recherche est en effet en cours d’instruction.

(Même si des bruits de couloir laissent échapper l’information de la prochaine mise sur la touche de ce Permis de Brignoles, fuite de Monsieur Lamirot , directeur du BEPH, il est important de rappeler que le Var est concerné au nord par un autre permis, celui de Gréoux Les Bains et au large de ses côtes par le Permis Offshore , « Rhône Méditerranée ».)

Rappelons le, concernant l’implication des élus , que de nombreux maires d’Ardèche avaient dès le mois de février 2011, quand à eux pris des arrétés municipaux interdisant la traversée des camions sur leur commune. Ils s’étaient alors constitués en Collectif d’élus ardéchois.Son président monsieur Hervé Ozil, ne pourra être présent à Tourtour et s’en est excusé, souhaitant dans un bel élan de solidarité , “réussite ” à ce colloque. D’autres maires ardéchois devraient faire le déplacement, ce week-end dans le Var et faire partager leur expérience . Notons que ce Collectif des maires ardéchois est toujours aussi vigilant malgré l’abrogation du Permis de Villeneuve de Berg, en octobre dernier, vigilance accrue du côté du  Permis de “Montélimar” ( la Compagnie “Total” ayant déposé un recours ) et vigilance renforcée sur le permis accordé à la  Compagnie MOUVOIL depuis le 1er Mars 2010 , Permis du Bassin d’Alès, “à cheval” sur trois départements Hérault, Gard et Ardèche.

Dans le Vaucluse, au mois de mai 2011, Madame Babeth Murat , maire de la Garde d’Apt, avait initié , à son tour un Collectif d’élus, “Pluriel, politiquement parlant”, sur le Parc Régional du Luberon , avec  respectivement, les maires du Thor, de l’Isles-sur-La-Sorgue et d’Entraigues sur Sorgue. Elle sera présente à Tourtour et à déjà exprimé sa détermination à constituer une ”force” d’élus au niveau national .

 La semaine dernière dans l’Aisne, des élus locaux se sont regroupés également, pour entamer à leur tour une réflexion sur ces exploitations qui menacent leurs territoires, et les communes du permis de Château-Thierry, concernant les départements de la Seine et Marne et de l’Aisne justement, à souligner que plusieurs élus de la région parisienne se sont inscrits au colloque et seront à Tourtour également.

Dans les inscrits à ce Colloque des maires : de la Seine et Marne, du Doubs, de l’Ain, de l’Isère, de la Haute-Savoie, de l’Ardèche, du Gard, des Bouches-du-Rhône, du Gard, du Vaucluse, du Var, et des Alpes-Maritimes.

On ressent donc très nettement , une dynamique des élus locaux qui partout en France, après la mobilisation citoyenne, s’emparent à leur tour de la problématique “gaz de schiste”.

C’est pour répondre à cet élan que No Fracking France et Monsieur Pierre Jugy, maire de Tourtour ont pris l’initiative d’organiser conjointement ce Colloque National des Maires.

No Fracking France a convié des scientifiques, de son réseau, spécialistes en hydrologie, sismologie et toxicologie pour qu’ils viennent présenter, aux maires présents, une expertise scientifique indépendante liée à l’exploitation des hydrocarbures liquides ou gazeux dit de roche -mère (Schiste, houille, charbon etc…) Ce sont en effet trois  spécialistes qui interviendront lors de ce Colloque,  Jacques Cambon (Hydrologue), Jean-Robert Grasso (Sismologue, Université de Grenoble) et André Picot (ATC, Toxicologue-chimiste).

 Monsieur Jugy, est un élu très actif depuis des mois sur cette question et sur la défense des territoires du Var, concernés par le permis de recherche de Gaz de schiste de ”Brignoles”, il accueille chaleureusement le Colloque , accompagne son organisation dans sa logistique sur sa commune et met à disposition une salle de conférence pour la centaine de maires inscrits. Le maire de cette petite commune du Haut-Var s’implique d’ailleurs au delà de son département et s’est déplacé récemment en Grande-Bretagne pour rencontrer différentes personnes actives elles aussi sur cette même problématique du Gaz de schiste. Il pourra certainement en témoigner.

Réservé aux élus locaux, ce colloque est déjà assuré d’avoir atteint son objectif avec plus d’une centaine d’élus inscrits et de nombreuses demandes d’informations d’élus ne pouvant se rendre disponible le 18 mars prochain.

 Ce Colloque en appellera d’autres. Pour des citoyens, des associations, des élus désireux d’être plus largement informés, à propos de l’expertise scientifique lié à l’exploitation des gaz ou pétrole de schiste. De plus des associations s’initient spontanément, à l’étranger,  positionnées sur la même dynamique que la nôtre , davantage axées sur une « communication d’informations » plutôt que sur l’unique visage « militant », qui en définitive nous marginalise, voir nous affaibli, ces associations rejoignent le réseau « NO FRACKING » et font prendre une dimension internationale à notre démarche…

 L’association nationale « No Fracking France »  est une organisation non gouvernementale, indépendante de tout parti politique, qui lutte avec détermination contre la fracturation hydraulique.  Sa volonté est de diffuser  une expertise scientifique indépendante pour favoriser une réflexion permettant de comprendre les enjeux et les risques liés à une telle exploitation :

 Son  OBJECTIF premier est de préserver la ressource de l’eau souterraine qui est utilisée en grande quantité et irrémédiablement polluée par l’usage de la fracturation hydraulique.
Elle veut également préserver la qualité de l’air, gravement menaçée par les fuites de méthane provoquées par les forages qu’ils soient ou non en activité.
L’Association  veut également préserver des dangers provoqués par la remontée de la radioactivité des roches mères, de matières toxiques et de bactéries.

No Fracking France aide également les citoyens et les communes en diffusant des informations, administratives , juridiques. En date du 23 fevrier 2012 , NFF a d’ailleurs saisi la ministre de l’Ecologie et du développement durable ainsi que le ministre chargé de l’Industrie pour mettre un terme à l’opacité qui entoure cette exploitation.

NFF demande à ce que les communes  et les départements concernés par les Permis et les concessions figurent sur sur les Arrêtés publiés au journal Officiel. http://nofrackingfrance.fr/?page_id=1967

Saluons toutes ces Associations ” NO FRACKING ” qui s’implantent dans d’autres pays, à travers le Monde , aux États Unis, au Québec, en Irlande, en Bulgarie, en Pologne…motivées par la même diffusion et échanges d’informations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :