Publié par : manuelsds | 7 mars 2012

Les températures en mars provoqué par haarp

chemtrails france 2012 Proof again!
Parc Naturel Régionnal d’Ardèche! 27/02/2012 13h30
http://www.youtube.com/watch?v=VCYNTsVP_V4CHEMTRAIL FRANCE PRIVAS 29/02/2012
http://www.youtube.com/watch?v=vNaItPfut3s

CHEMTRAILS HOPITAL AUBENAS 2012 FIBER NANOPARTICULES
http://www.youtube.com/watch?v=yxJyhx4hawk

Les températures en ont profité pour grimper, avec souvent une très forte amplitude entre le matin et l’après-midi. Du sud-ouest au Massif Central et aux Alpes, l’écart entre minimales et maximales a souvent approché les 20°C. On a relevé par exemple -4°C au Saix (05) en matinée, et jusqu’à 23°C dans l’après-midi, soit 27°C de différence ! Dans les Landes, l’amplitude thermique était également voisine de 25°C.

C’est le printemps

Du côté des températures les plus agréables mesurées hier, voici quelques valeurs :

* 23,5°C à Sablières (07)
* 23,4°C à Conqueyrac (30)
* 22,9°C à Sainte-Enimie (48)
* 22,7°C au Saix (05)
* 22,6°C à Cabanac-et-Villagrains (33)
* 22,5°C à Lézignan-Corbières (11)

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2012-03-01-12h20/hier—temperatures-printanieres-et-fortes-amplitudes-15915.php

Depuis le début de l’hiver météorologique (1er décembre), les précipitations se sont montrées particulièrement rares en Languedoc-Roussillon. Les conditions anticycloniques ont largement dominé sur la région ainsi que les flux d’ouest à nord-ouest avec une masse d’air qui s’est asséchée en passant par dessus le Massif-Central et les Pyrénées. Résultat, un déficit pluviométrique record sur la région !

Un déficit pluviométrique de plus de 90% en Languedoc

Sur le département de l’Hérault, les cumuls de pluie n’atteignent pas 10 millimètres sur les trois derniers mois : 4 millimètres à Sète (déficit de 98%) et 9 mm à Montpellier (déficit de 95%) où c’est l’hiver le plus sec depuis le début des observations en 1946 ! Le Gard est également très touché par la sécheresse avec seulement 14 mm pour une moyenne de 202 mm soit un déficit de 93%.
Les Corbières et le Roussillon sont un peu moins touchés avec un déficit de 55% pour Carcassonne et 83% pour Perpignan.

Une sécheresse de surface mais un niveau des nappes phréatiques encore correct

Avec de fréquents épisodes de tramontane sur la région et l’absence de précipitations, les sols sont déjà extrêmement secs ce qui favorise d’ailleurs le départ de feux de garrigues. La végétation quant à elle est à peine démarrée mais il faudra rapidement des précipitations au printemps pour éviter des dégâts aux cultures.

Du côté des nappes phréatiques les deux hivers précédents avaient été arrosés si bien que le niveau des nappes bien qu’en diminution reste légèrement excédentaire en Languedoc-Roussillon.

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2012-03-01-10h39/un-hiver-historiquement-sec-en-languedoc-15910.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :