Publié par : manuelsds | 1 février 2012

Nous devons tous apprendre à vivre ensemble comme des frères , sinon nous allons tous mourir comme des idiots Martin Luther King

Gaspillage et développement de la misère.

317417_273616029344308_265007556871822_746507_1129273760_n

Mesure urgente: l’équitable local.

 Comme vous pouvez le constater, le gaspillage découlant de la chaîne industrielle alimentaire ne se limite pas aux dépenses d’énergie pour l’alimenter de la production à la distribution. Aux dépenses de consommation des engins pour retourner les sols, à ceux des transports circulant du nord au sud et de l’est à l’ouest, jusqu’à la conservation des aliments (irradiation, congélation, réfrigération)…..il faut ajouter 90 millions de tonnes de nourriture par an en Europe qui partent à la poubelle mélangés aux emballages et étiquetages.

http://www.ddmagazine.com/201201192370/Actualites-du-developpement-durable/90-millions-de-tonnes-de-nourriture-par-an-a-la-poubelle.html

 Le relèvement de la TVA sur la consommation,  (sans prendre en compte la demande croissante des produits locaux) est soit une erreur, soit une volonté ferme de combattre en permanence cette économie potentielle pour nos régions et notre pays. Pour répondre aux commandes publiques alimentaires des cantines scolaires, qui donneront du travail tout en faisant reculer la misère, il est indispensable d’innover et de développer des projets de cultures locales (moins gourmandes en eau et consommant peu d’énergie). Il est nécessaire de développer une politique d’État volontaire pour nos régions et notre pays, ce qui n’est pas le cas actuellement . La TVA doit être justifiée: pour l’augmenter fortement aux productions polluantes d’importation, de manière à ce que l’État redirige directement ce gain aux associations qui travaillent localement ( comme la nôtre), bénévolement, et sans subvention, pour participer à organiser et reconstruire des filières courtes respectant l’écologie, et l’être humain.

 Un gisement important  de création d’emplois existe en germe : dans la mise en relation , la diffusion des informations , la création des espaces de communication , pour sortir du productivisme déshumanisé dont le principal objectif est de produire indéfiniment du matériel de plus en plus diversifié et gigantesque ; ce qui divise  le corps social, mais fait perdre le bon sens pour réunir les différences et les rendre complémentaires.

 http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=179:plan-pour-des-terres-de-biens-communs-&catid=13:agenda&Itemid=59

 L’information peut faire vendre des produits , des stages . Mais les associations qui diffusent et traitent les informations sur un territoire doivent recevoir des participations en retour, sans devoir payer, pour être reconnues, les adhésions de celles qui reçoivent des subventions. Voilà le sens du développement des répartitions à mettre en œuvre dans l’Économie Sociale et Solidaire pour que chacun puisse être reconnu dans son travail de service. L’équitable local : une manière de reconnaître le travail de lien social , de sortir du piège archaïque du chacun pour soi, du corporatisme , du copinage ou de la spécialité qui collectivement nuit à chacun de nous tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :